retour à l'accueil
2010 Roumanie (du 18 août au 5 octobre)

Du 18 au 21 août :

Nous rejoignons Josette et Serge, Annette et Guy à Vichy.

Première soirée en Allemagne.


Jeudi 19 août : nous fêtons l’anniversaire de Bernard en Autriche.


Vendredi 20 : nous visitons l’abbaye de Melk et ses jardins. Camping très agréable au bord du Rhin où de nombreux bateaux chargés de touristes viennent apponter.


Samedi 21 : nous reprenons la route et passons la frontière hongroise.


Dimanche 22 et lundi 23 : visite du château d’Eger où des animations ont lieu. Nous serons en Roumanie mardi.



Mardi 24 août :

Cimetière « joyeux » de Sapanta en Roumanie. Bivouac vers l’école.


Mercredi 25 août :

Arrêt à Sighetu Marmatiei au mémorial de la Résistance et des Victimes du Communisme.


Après-midi consacré à la visite des églises en bois et en même temps des portails en bois qui sont les particularités régionales.



Jeudi 26 août :

Marché aux buffles de Ocna Sugatag, … pas de buffles mais des vaches, veaux et cochons + légumes du jardin et choses diverses.

Roumain portant le chapeau traditionnel.

Et encore une église en bois avec le cimetière tout proche. L’herbe du cimetière est tondue et il y a des meules parmi les tombes.

Monastère de Borsana, un peu trop de bâtiments et d’espace du genre parc d’attraction, mais les constructions et les ensembles de toits en bois sont superbes.

       

Vendredi 27 août :

Nous passons la nuit sur le parking de la gare. Demain nous prendrons le petit train forestier. Parking tout confort : électricité, toilettes, douches chaudes, wi-fi.

 



Samedi 28 août :

 Nous reprenons la route par le col de Prislop à 1416 m. Le vent froid qui souffle là-haut nous décourage de bivouaquer à cet endroit.

Des automobilistes ont une drôle de façon de réparer leur voiture.

Nous descendons après Carlibaba où un habitant nous loge dans son pré et nous offre l’eau de vie où des myrtilles se sont noyées.


Dimanche 29 août : nous arrivons à Moldavita, visite du monastère et nuit dans le jardin chez Viorica qui peint des œufs.



Lundi 30 août : ramassage du lait le matin.

Monastère de Sucevita, avec fortifications et tours. Les peintures extérieures et intérieures datent de la fin du XVI° siècle. Ensemble magnifique. Nous avons visité d’autres églises peintes dans cette région de la Bucovine, toutes splendides.

Après les nones, nous avons croisé les dignitaires de l’église orthodoxe.

Le soir nous approchons la frontière ukrainienne et dormons sur le parking du monastère de Putna.



Mardi 31 août :

Repas des chevaux sur un bord de route. Marché de Radauti où la pluie tombe à seaux..

Puis nous continuons notre route jusqu’au monastère de Dragomirna, sans peintures extérieures mais fortifié lui aussi.

A Dragomirna, nous stationnons sur le parking du restaurant. Nous prenons notre repas avec Miki et Ioana, des amies de Josette et nous passons un bon moment à parler de la vie en Roumanie. C’est très intéressant de confronter nos idées et d’avoir des explications sur ce que nous avons vu depuis notre arrivée en Roumanie.


Mercredi 1er septembre :

De nombreux travaux sont en cours sur les routes et dans les villes roumaines. A Botosani nous roulons sur les rails du tram.

Pour rejoindre Popricani nous prenons la route qui longe la frontière moldave. Nous traversons une région très différente de ce que nous avons vu jusque là : des espaces cultivés en maïs, tournesol, des troupeaux d’oies en quantité, mais une grande impression de pauvreté, beaucoup de paysans avec des charrettes à cheval … et des roms.

  


Jeudi 2 septembre :

Préparation de la distribution aux familles. Dans l’après-midi nous portons des colis alimentaires aux familles avec Dan qui vit à Popricani et Michel qui vit à Clermont-Ferrand mais vient ici depuis de nombreuses années.

En fin d’après-midi et vendredi matin les familles viennent chercher des vêtements et des chaussures.

Après cette dure journée, un moment de détente !

Passage de nombreuses charrettes dont certaines sont chargées de maïs.



Samedi 4 septembre :

Le matin, livraison de la machine à tricoter. La tricoteuse est enchantée et Bernard multiplie les explications …


Avec Bernard, nous décidons de passer une partie de l’après-midi à Iasi. Le bus de 14 h. passe finalement à 15 h. et nous y étions à 13 h.30 pour ne pas le rater.

A l’hôtel de ville de Iasi c’est jour de mariages, au pluriel puisque nous en verrons sans doute plus de 12. Les invités débouchent le champagne devant la mairie et des toasts circulent. Les futurs mariés rentrent par le perron principal et sortent par un perron latéral. C’est assez amusant et nous restons là un grand moment. Des femmes et ados roms jouent à cache-cache avec la police pour essayer d’approcher les cortèges et mendier quelques lei (monnaie roumaine).

 


On assiste à une partie d’un mariage dans une église orthodoxe. Belle cérémonie avec des chants particulièrement harmonieux et un rite très particulier (couronne posée sur la tête des mariés, lecture d’un grand livre, déambulation du pope et des mariés autour de la salle, distribution de bonbons aux invités, …).

On ne retrouvait plus l’arrêt de bus pour le retour car il y a beaucoup de travaux dans la ville. Et pour bien finir la journée on a raté l’arrêt de Popricani et on a fait un tour au terminus avant de revenir à bon port.

Ce soir nous prenons notre repas tous ensemble et c’est Lucia qui nous a préparé une soupe de tripes, des feuilles de vignes et pour finir des crêpes à la confiture, le tout arrosé d’un bon petit vin blanc dont la réputation a dépassé les frontières de la Roumanie. 


Dimanche 5 septembre :

Le matin nous allons au marché local à la frontière moldave – marché très typique et très représentatif de la misère de cette région roumaine.

    

                                                                        

Lundi 6 septembre :

Nous quittons Popricani et Dan. Michel part pour Clermont-Ferrand aujourd’hui. Nous avons reçu un excellent accueil et la maison de Dan nous a été largement ouverte.

Direction le delta du Danube. Nous prenons le bac à Braila, très courte traversée.



Mercredi 8 septembre :

Journée de repos où chacun vaque à ses occupations et se balade au gré de ses envies. Mais l’apéro nous réunit après un petit moment de montage.



Jeudi 9 septembre :

Grande ballade en barque dans le delta du Danube. Le temps est gris mais nous profitons bien de cette sortie. Notre guide nous montre différentes sortes de hérons, pélicans, cormorans (dont les cormorans pygmées que l’on ne trouve que dans le delta), poules d’eau, martin pécheur, sternes, …


Après ces quelques jours passés dans le delta, nous remontons vers le nord-ouest.

C’est la période de l’arrachage des pommes de terre. Tout le monde participe à cette tâche.

En chemin nous achetons des champignons au bord de la route.


Dimanche 12 septembre :

Nous sommes maintenant dans la région la plus froide de Roumanie, région de montagnes, de stations thermales et de lacs. Bivouac au lac Rosu (le lac Rouge), lac formé par un glissement de terrain en 1838. De la forêt ne subsistent que des pieux qui affleurent à la surface du lac.

Quelques panneaux très explicites et rigolos :

Bon, passons aux choses plus sérieuses.





Lundi 13 septembre :

Visite de la mine de sel de Praid, à 180 m. de profondeur, avec une salle d’une superficie de 2 ha et d’une hauteur de 15 m. Cette mine est encore active, elle produit près de 500 tonnes de sel par mois.



Mardi 14 septembre :

Sighisoara, ville citadelle. Avant la visite de la ville, nous prenons des forces autour de la table et du repas de midi.

Vue d’ensemble de la ville basse. La citadelle possède encore 9 tours et un escalier en bois de 176 marches appelé « escalier des écoliers ».

Tour des Cordeliers, la seule tour habitée (par le gardien du cimetière).



Mercredi 15 septembre :

Visite des églises-forteresses. L’église était entourée d’une enceinte circulaire. A l’intérieur se trouvaient aussi quelque 270 pièces dans lesquelles les paysans engrangeaient des récoltes et provisions et se mettaient à l’abri en cas d’attaque de la cité. Photos de Prejmer. Visite de Homorod et de Harman.

Et toujours des charrettes et des chevaux.



Jeudi 16 septembre :

Journée à Brasov.



Vendredi 17 septembre :

Nous continuons vers le sud. Arrêt à Busteni à 900 m. où nous prenons la télécabine qui nous amène à près de 2200 m. à Babele.

Puis c’est le magnifique château de Péles, près de Sinaia.

Nous descendons encore au sud et approchons de Bucarest. Avec Bernard nous décidons de faire une petite visite dans la capitale.

Palais du Parlement, imposant par sa taille…

C’est la grande fête à Bucarest et de nombreuses animations ont lieu sur la place du palais et en ville. Nous parcourons les principales rues du centre.

 

          

Dimanche 19 septembre :

Mine de sel de Slanic. La mine la plus grande d’Europe. L’ascenseur descend de 200 m. sous terre. C’est un univers impressionnant, encore plus que la mine de Praid ! A l’intérieur on trouve des jeux pour enfants, un snack, des tricycles à louer, quelques stands de souvenirs (de fabrication chinoise pour la plupart), …



Lundi 20 septembre :     

Visite du château de Bran dont la légende dit que c’est le château de Dracula.

Photo pour Matis, notre petit-fils : je t’avais prévenu et j’ai rencontré un vampire. J’ai couru très vite, il ne m’a pas attrapée, mais Papi a eu le temps de le prendre en photo !


Mardi 21 septembre :

Curtea de Arges, monastère et église Saint-Nicolas.

Puis c’est la route pour Horezu, où se trouve un autre monastère magnifique.

Et ensuite nous montons au village des potiers.




Mercredi 22 septembre :



Jeudi 23 septembre :

Musée Astra près de Sibiu. Les maisons traditionnelles sont démontées et remontées sur ce site depuis 1963, sur 64 ha et 10 km de sentiers.


    



Vendredi 24 septembre :

Sibiu, avec une très belle église orthodoxe, une de plus mais on ne se lasse pas. Le temps est toujours beau et c’est très agréable de se balader.

    


Samedi 25 septembre :

Nous prenons la « Trans-Carpates », route qui passe par un col à 2050 m. et est fermé une grande partie de l’année – à compter du 13 octobre cette année. La montée est très rapide par une route très bonne mais très sinueuse. Le col est dans la brume.

Barrage avec un lac de plus de 15 km de long. Le barrage mesure 166 m. de hauteur.



Dimanche 26 septembre :  

     Nous avons passé la nuit en ville, près de l’église fortifiée d’Aiud.

Arrivée à Clug Napoca pour le repas de midi et l’apéritif roumain : la palinka (qui serait un digeo chez nous).

 Les douches sont très rustiques, mais c’est quand même exceptionnellement rustique …

 Le temps est changeant et nous prenons une bonne averse pendant la visite en ville.

 

Lundi 27 septembre :

Nous sommes sur le chemin de la Hongrie, à Albac où les cèpes arrivent par kilos et sont envoyés en Allemagne et en Italie. La cueillette de la pension Aurora :

Et  une vue du paysage lors d’une rando en montagne qui nous a permis de faire nous aussi une cueillette honorable.

Les jours suivants nous traversons la Hongrie et bivouaquons à Melk, en Autriche, comme à l’aller.

Nous faisons étape à Salzbourg et visitons la ville de Mozart, belle ville très  animée.

Une dernière étape à Thann, près de Mulhouse après la traversée de l’Allemagne.

Et une dernière image de la Roumanie :



retour haut de page