retour à l'accueil
2011 Portugal - du 10 mars au 22 avril

Du jeudi 10 au mardi 15 mars :

Départ de Monton – direction Rodez – Albi – Toulouse – Foix – Pau – quelques petits villages du pays basque (Espelette, Aïnhoa, Sare) – puis l'Espagne : Irun – San Sebastian – Loredo – La Coruna – St Jacques de Compostelle.

La traversée de l'Espagne nous a permis 2 contacts avec la police : une escorte pour nous mettre sur la bonne route et une arrivée de la fourrière à La Coruna où nous avions passé la nuit sur un parking de bus !

Mardi 15 mars : nous arrivons au Portugal. Après quelques jours de pluie nous avons du soleil à Caminha où nous nous arrêtons au camping très apprécié après des bivouacs peu évidents dans les villes. Ce sera l'occasion du premier marché local.

Mercredi 16 mars à Samedi 19 mars :
Marché local à Caminha : poteries, chaussures (des montagnes !), vêtements, plants de fleurs et légumes, légumes, fruits, charcuterie, fromages, …
Nous passerons la nuit à Barcelos pour être sur place pour le grand marché du jeudi qui ressemblera beaucoup au précédent avec de l'artisanat en plus – entre autres les fameux coqs de Barcelos.
 

   

Visite de Braga et arrivée à Bom Jesus pour le bivouac.
Montée à la basilique de Bom Jesus par un escalier où des statues représentent les 5 sens puis les 3 vertus. Beau temps ensoleillé !

 

Guimaraes avec ses petites rues et sa place dans le quartier historique où un film est en tournage. Azulejos – sorte de peinture-tapisserie sur carreaux de faïence vernissée, souvent bleus et blancs - sur les façades.
Nous arrivons à Porto que nous visiterons le samedi. Bus du camping au centre ville.
Quartier historique vers le fleuve Douro - petites rues en pente ou escaliers – peu de commerces ouverts le samedi après-midi et le dimanche, mais la villes est très animée surtout au bord du fleuve. Nous passerons sur le pont métallique qui n'est pas le pont Eiffel, celui-ci étant plus en amont du fleuve.

Une très ancienne librairie dans le centre possède un magnifique escalier en bois ainsi que des étagères, plafonds, … en bois aussi.
  

Dimanche 20 mars : ce matin nous prenons notre temps pour internet et téléphone et nous avons prévu la visite des caves de Porto à l'heure de l'apéro !!!


Lundi 21 et mardi 22 mars :
Visite du solar de Mateus – manoir baroque avec un jardin magnifique : massifs bien taillés et bassins – A l'intérieur, plafonds et boiseries en châtaignier – Splendide bibliothèque avec de nombreuses éditions françaises anciennes – meubles baroques portugais, espagnols, français, indiens, …
Nous suivons la vallée du Douro – vignoble qui produit le porto – collines couvertes de vignes, d'oliviers, de vergers et aussi les « quintas » ( maisons de domaines vinicoles), couvents et petites églises. Superbe circuit le long des rives du Douro, très belle route des Vins.
A la gare de Pinhao, des azulejos sur toutes les façades. C'est vraiment la décoration typique du pays.
Et comme souvent, des greniers à maïs.


Mercredi 23 à vendredi 25 :
Balade en barque sur les canaux d'Aveiro, la petite Venise portugaise. On goûte les ovos mollos (dessert de jaune d'œuf et de sucre spécialité d'Aveiro). Les rues sont couvertes de pavés noirs et blancs qui forment des motifs de coquillages, de poissons, … Nuit à Casa Nova, village entre la mer et le canal dont les maisons sont peintes de rayures blanches et couleurs, village très typique.
Coimbra, célèbre pour son université dont on visite la chapelle, la bibliothèque qui est un bijou (mais où les photos sont interdites), la salle où les étudiants reçoivent leur diplôme, les cachots (utilisés pour que les étudiants ne soient pas mélangés à d'autres condamnés).
Nazare, où on voyait autrefois les femmes aux 7 jupons qui tiraient les barques sur la plage au retour des pêcheurs et on voit les femmes avec leurs jupes courtes, leurs chaussettes, leurs sabots, leur châle en laine et leur foulard sur la tête.

 

Samedi 26 mars : Batalha : monastère dont l'architecture est l'un des chefs-d'œuvre de l'art gothique et de l'art manuélin : jaillissement de pinacles, de contreforts, de clochetons et de colonnettes.

Fatima : où la Vierge est apparue à 3 petits bergers. Tomar : avec le couvent du Christ , joyau classé au Patrimoine mondial de l'Unesco – rotonde des Templiers qui est une merveille et  fenêtre du couvent, qui est une très étonnante décoration manuéline.


Dimanche 27 et lundi 28 mars :
Nouveau bivouac à Bathala pour la visite d'Alcobaça et route pour Obidos où a lieu un festival international du chocolat (avec la présence de Valrhôna – du moins de sa filière portugaise) – nuit à Peniche, ville de la dentelle aux fuseaux (pas vu un seul fuseau !), au bord de la falaise.


Mardi 29 et mercredi 30 mars :

2 journées consacrées à la visite de Lisbonne et de sa voisine Sintra.
Pour Lisbonne : quartier d'Alfama, le plus ancien quartier de cette ville avec la cathédrale, le centre ville.

Nous utilisons de nombreux moyens de transport : bus, tramway ancien, métro, et même le train pour aller à Sintra. On visite l' Oceanorium de Lisbonne situé dans le quartier où s'est tenu la foire universelle de 1998. Nombreux requins, raies – dont une superbe raie Manta – mérous, maquereaux, chinchards , … on y voit aussi des oiseaux de mer et de superbes loutres qui jouent comme des enfants. Il faut encore ajouter les coraux multicolores, les méduses, les anémones de mer, … On en a plein les yeux et on reprend le bus dans le mauvais sens ce qui nous vaut de faire un tour complet de Lisbonne avant de revenir au bord du Tage où nous sommes garés.
A Sintra, visite de l'extraordinaire Quinta de la Regaleira, jardin qui offre un parcours ésotérique initiatique lié au Templiers, à l'alchimie, au christianisme, à la mythologie, … Le puits initiatique de 27 m. de profondeur, symbolise le passage de la mort à la renaissance. On descend au fond de ce puits par un escalier en colimaçon (comme dans les puits baolis du nord de l'Inde) au cœur de la paroi et des tunnels permettent d'en sortir. Nombreuses constructions en pierre, surtout des tours et ouvrages de style manuélin (époque de Manuel 1er).


  

Jeudi 31 mars :
Avant de partir de Lisbonne, on va au monument des Descobrimentos et à la tour de Belem. On visite ensuite le monastère des Hieronymites. Route au sud par le pont Vasco de Gama – 18 km de long datant de 1998.


Vendredi 1er au lundi 4 avril :
Descente vers la pointe extrême au sud ouest : la pointe de Sagres, avec des falaises d'où les pêcheurs lancent leurs lignes. Vent violent !
Lagos et la pointe de Piedade avec les rochers creusés par la force de l'océan.
Ville de Faro avec la vieille cité à l'intérieur des remparts et la cathédrale dont la tour s'orne de nombreuse cloches – Nous avons mangé la cataplana (porc, palourdes et crevettes) qui s'appelait avant le porc à l'alantejane (nom venant de la région de l'Alentejo où on peut le déguster) - Avira sur l'océan avec une aire de bivouac au bord de la lagune.

 

Mardi 5 à mercredi 6 avril :
Arrivés à la frontière nous passons en Espagne avec le bac. Petite ville blanche semblable à Vila Real au Portugal où nous passerons la nuit.
Mercredi nous quittons la côte et montons au nord en longeant la frontière espagnole au départ. Petits villages blancs sur l'autre rive du Rio Guadiana. Paysages de pins maritimes d'abord et de nombreux arbustes à fleurs blanches – ensuite ce sont des eucalyptus et des fleurs jaunes – et enfin des collines couvertes d'oliviers à perte de vue. Mertola nous surprend avec son église mosquée : les colonnes ont été gardées à l'intérieur ainsi que le mirab qui se trouve derrière l'autel et la statue de la Vierge de l'église. Nous passerons la nuit sur le parking du site de Monsaraz – site superbe sur un promontoire qui domine le lac de barrage du Rio Guardiana qui se divise en de nombreux bras qui s'étalent dans la plaine.


 

Dans l'Alantejo les cheminées ont des formes très particulières avec des motifs variables :

Jeudi 7 et vendredi 8 avril :
Nuit très calme en bivouac à Monsaraz – site à marquer d'une pierre blanche et où il faudra revenir pour profiter encore de ce paysage splendide et de cette sérénité.
Dans l'après-midi nous allons à Evora que nous visitons vendredi. Ville très agréable, entourée de remparts et qui possède un aqueduc qui amenait l'eau dans la cité. Nombreuses églises avec un ossuaire. On peut lire au-dessus de la porte : « Nous, os qui sommes ici, attendons les vôtres » - ossements et crânes de + de 5000 personnes.
Ensuite cest la visite de la cathédrale et de son cloître.


Samedi 9 avril :

Matin marché à Estremoz. Cette ville possède de nombreuses carrières de marbre.


On arrive en fin de journée à Marvao, citadelle perchée sur un promontoire et proche de l'Espagne.

Dimanche 10 à mardi 12 avril :

Notre route continue vers le nord du Portugal avec Idanha-a-Vela où se trouve un pilori sur la place principale (les villes qui avaient le droit de justice possédait un pilori où était exposés les malfaiteurs – on trouve ce pilori dans de nombreuses villes portugaises).
Nous visitons un autre village perché, cette fois-ci sur des amas de blocs de rochers avec le château au sommet.

retour haut de page