retour au menu
2012 Cap Nord - du 13 au 27 juillet

Vendredi 13 juillet :
Pluie cette nuit et ce matin le temps est maussade. Ce matin nous partons pour la route de l’Atlantique. Cette route traverse de nombreuses petites îles reliées entre elles par des ponts dont un pont qui donne l’impression d’être tout de travers ! A midi nous nous régalons avec les maquereaux pêchés hier par Bernard. Nous allons voir la petite église en bois de Rodven. Elle est au milieu du cimetière et au bord du fjord, un cadre très paisible.
Ce soir nous bivouaquons à Andelsnes au bord du fjord près de la gare.



Samedi 14 juillet :
Beaucoup d’animation ce matin à Andelsnes, sans doute une course cycliste. Après un tour dans le village nous prenons la route des Trolls. C’est une montée de 14 km en des lacets très serrés. Nous avons la chance de n’avoir ni pluie ni brouillard. C’est une route extraordinaire et arrivés au sommet un belvédère nous permet de voir la route parcourue … impressionnant. Nous faisons notre pause de midi un peu après. Une petite embellie et nous continuons la route qui passe
devant une grande cascade. Ensuite c’est la route des Aigles après avoir pris un ferry. C’est la première fois que nous voyons des arbres fruitiers : cerisiers, pommiers, poiriers, et surtout des fraisiers à perte de vue. Les fraises sont vendues sur le bord de la route à 9,50 € le kg !
Pas très beau temps en arrivant sur Geiranger, ce magnifique fjord – 3 bateaux de croisière déchargent leurs clients. Camping obligatoire. Les jours sont encore très longs, à minuit on y voit encore.


Dimanche 15 juillet :
Ciel un peu dégagé ce matin. La météo est une grande préoccupation pour les camping-caristes.
Un peu déçus par Geiranger qui est partout décrit comme le plus beau fjord de Norvège et que nous avons vu sous la pluie, nous prenons la route. Nous montons jusqu’à 1050 m. d’altitude et trouvons un lac gelé – spectacle grandiose ! Paysages hivernaux dans cette région. Descente sur le fjord. Nous rencontrons Mireille et Jacques Liebart de CCRSM et nous parlons beaucoup de voyages. Nous devrions les revoir eux aussi au rassemblement de septembre.
Nous allons à Briksdal pour voir le plus grand glacier d’Europe. Un chemin nous permet de nous approcher du glacier qui, au soleil, a de belles nuances bleutées. De magnifiques cascades sont sur le trajet – leur débit est énorme.
Après de nombreux tunnels, dont un de 7 km, nous arrivons au Sognefjord et nous rapprochons du point de départ du ferry qui nous emmènera demain à l’église en bois debout d’Urnes.
Un troupeau au bord de la route : ce sont de jeunes taureaux très « loulous chevelus » ! (voir les photos)
Bivouac très agréable au-dessus du fjord.


Lundi 16 juillet :
Nuit calme. Le ferry nous conduit à Urnes où se trouve la plus vieille église en bois debout du pays (XI° et XII° s.) – inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Beaucoup de choses à l’intérieur. De là nous allons à l’église en bois debout de Gaupne, plus petite et qui ne se visite pas. Puis encore une église en bois debout, celle de Borgund – magnifique ! avec des clochetons et des têtes de dragons sur la toiture – une merveille – intérieur vide. Nous arrivons à Flam après un tunnel de 25 km. Nous réservons les billets pour le train Flam-Myrdal de demain matin. Des paquebots géants sont dans le fjord.
Beaucoup d’arbres fruitiers, des fraisiers et des framboisiers dans cette région. Ce soir ce sera camping, tous les parkings sont interdits la nuit aux camping-cars.

 


Mardi 17 juillet :
Temps médiocre ce matin. Train touristique de Flam à Myrdal. La voie ferrée monte à 850 m. d’altitude le long d’une vallée étroite. Beaux paysages de cascades et de pentes escarpées, mais train très touristique ! Un rayon de soleil serait le bienvenu. Après le repas nous prenons la route de Vik avec de nombreux tunnels encore. Nous quittons la direction de Bergen et nous montons jusqu’à 1000 m. par une route étroite et dans des paysages d’alpage avec toujours des plaques de neige – il y en a parfois à basse altitude depuis le Cap Nord. Arrêt à Vik pour voir l’église en bois debout – très belle, mais elle n’a pas le charme de celle de Borgund. La pluie revient …
Ferry à Vik puis ferry encore à Luvik pour reprendre la direction de Bergen. Nous passons le premier ferry pour un CC de moins de 6 m. et payons 13 €, le second pour moins de 7 m. et ce sera 29 €.
Bivouac au parking du ferry, dont on s’éloignera à cause du passage incessant et bruyant des camions.


Mercredi 18 juillet :
Bonne nuit et ciel clément ce matin. Nous partons pour Bergen. Nous choisissons l’aire officielle parce que l’autre est interdite aux camping-cars. De celle-ci nous allons en ville à pieds et c’est un avantage.
Balade au marché aux poissons – un peu aseptisé, visite du musée hanséatique et des maisons qui logeaient les marchands – c’est très intéressant car tout est resté dans l’état. Belles maisons en bois et en couleurs le long des quais – petites rues très étroites. Ville très agréable.


Jeudi 19 juillet :
Beau soleil aujourd’hui. On prend la route 7 qui suit le fjord en étant parfois très étroite – croisements difficiles avec des bus ou de gros CC. Arrêt de midi près d’un ponton, mais pas de succès pour le pêcheur. Ce sera mieux ce soir avec des maquereaux. Nous prenons un ferry et arrivons dans une région de cultures fruitières – c’est le début de la saison des cerises, vendues au bord de la route à 14 € le kg ! les arbres sont couverts d’une toile sans doute pour éviter que les oiseaux ne picorent les fruits.
Le bivouac se fait à Odda petite ville autrefois industrielle située au fond du fjord et départ de nombreuses randonnées.

Vendredi 20 juillet :
Beau soleil aujourd’hui encore. Nous prenons la 13 qui va au sud. Belle cascade peu après Odda (Latefossen). Quelques beaux paysages et de nombreux tunnels encore. Nous arrivons au site de Preikestolen et partons pour la randonnée. Nous grimpons par un sentier accidenté et nous escaladons des rochers pour arriver, en haut d’une étonnante falaise taillée dans le roc, sur un rocher plat qui tombe en un à-pic vertical de 604 m. dans les eaux du fjord. Certains rampent à plat ventre pour arriver au bord de cette falaise et jeter un oeil en bas. C’est très impressionnant et magnifique !
Bivouac très calme sur un petit port de pêche.


Samedi 21 juillet :
Bernard tente sa chance à la pêche pendant que je fais la lessive. Pas de chance pour le pêcheur.
Nous avons décidé de prendre un ferry au milieu du Lysefjorden pour après remonter par la petite route en lacets au-dessus de Lyseboth. La route est étroite et périlleuse pendant 25 km – elle ne figure pas sur la carte mais le GPS nous la donne. Nous arrivons à l’embarcadère vers midi. Nous devons téléphoner pour que le ferry s’arrête sur son trajet et nous devrons l’attendre jusqu’à 16 h.30. Encore pas de chance pour le pêcheur mais la lessive sèche bien avec le vent ! Le ferry repasse pour nous prendre. On voit des phoques sur un rocher et avant d’arriver à Lyseboth des parachutistes se jettent de la falaise en base-jumping. On débarque à Lyseboth et on prend cette petite route toute en lacets très serrés (voir la photo du GPS) qui monte sur la falaise. C’est ensuite un paysage de blocs de rochers et de petits lacs jusqu’à 1070 m. d’altitude – nombreuses petites maisons éloignées de tout ! On redescend vers la route principale et on bivouaque sur une aire de pique-nique près d’un plan d’eau.


Dimanche 22 juillet :
Direction Oslo aujourd’hui. Plus de fjords mais beaucoup de lacs et des petites maisons isolées dans la nature.
De nombreux toits sont revêtus d’herbe, avec parfois des arbustes et des fleurs. Arrêt à Heddal pour visiter l’église en bois debout. Elle est très grande et elle est surnommée la cathédrale. Comme les autres elle est plantée au milieu du cimetière – nombreux toits couverts de tuiles en bois.
Arrivée à Oslo vers 15 h. Nous allons sur le parking au nord de la ville. Il est situé à côté du terminus du métro et nous sommes au centre-ville en 20 mn. Nous y allons pour prendre nos repères pour la visite de demain.
C’est dimanche mais le centre est très animé, les cafés et restos sont pleins et il y a beaucoup de monde dans les rues. La pluie arrive et comme elle tombe de plus en plus fort nous reprenons le chemin du retour.
 


Lundi 23 juillet
:
Visite d’Oslo après une nuit très pluvieuse.
*Le Vikingskipshuset ou musée des Bâteaux vikings avec 3 splendides vaisseaux vikings des années 900 – nombreux objets trouvés à bord (chariot, bijoux, armes, ustensiles,…) c’était des vaisseaux funéraires.
*Le Frammuseet qui abrite le navire polaire Fram construit en 1892 et conçu pour traverser la banquise. *Vigelandsparken du nom du sculpteur Gustav Vigeland dont 212 sculptures sont réparties dans le parc – le Monolithe mesure 17 m. de haut et comprend 121 personnages enchevêtrés – sur les marches du socle de la colonne on trouve 36 groupes sculptés – la fontaine : 6 géants soutiennent une immense vasque.
*Après un arrêt à la bibliothèque pour consulter nos mèls et mettre le blog à jour, nous allons faire un tour en ville – Oslo est une ville très animée et très agréable.
*Munch-museet qui rassemble la plupart des oeuvres d’Edvard Munch dont « le Cri », « Angoisse »,…
*On passe par l’opéra puis on quitte Oslo où le temps est toujours médiocre. On arrive en Suède et le bivouac se fait dans le Bohuslan (belle région côtière) à Grebbestad, petit port très animé.


Mardi 24 juillet :
Encore du vent ce matin mais il fait doux. On reprend l’autoroute. Le ciel devient bleu et la température augmente avant d’arriver à Gotteborg. A la pause de midi on sort les bermudas et les t-shirts ! et c’est super agréable. On prend le ferry à Helsinborg en Suède pour arriver à Helsingor au Danemark. On descend sur Copenhague et on s’arrête à Faro au même point de bivouac qu’à l’aller. La boucle est bouclée, mais aujourd’hui il fait beau et chaud et l’aire est très animée.

Mercredi 25 juillet :
Départ de tous les camions de très bonne heure. Toujours un beau soleil et déjà 20 ° - nous apprécions.
Encore une journée étape – nous quittons le Danemark par le ferry qui nous conduit à Puttgarden.
La traversée de l’Allemagne est plus facile dans ce sens – des travaux mais moins de bouchons – quelques ralentissements seulement – toujours des trains de dizaines de camions de toute l’Europe (de l’Est essentiellement). Il fait très chaud mais nous ne nous en plaignons pas.
L’arrêt se fera à Aslfeld, petit bourg dont les maisons du centre-ville sont à colombages – grande tour ronde en pierres – belle place centrale pavée. L’aire pour les CC est très bien, entourée de champs et proche du stade. Très bon emplacement.

Jeudi 26 juillet :
Journée étape aujourd’hui encore. Nous reprenons l’autoroute allemande – beaucoup de circulation – quelques ralentissements – la température atteindra les 35 degrés aujourd’hui.
Bivouac sur l’aire de Baume les Dames que nous connaissons déjà.

Vendredi 27 juillet :
Dernière étape de notre voyage.
Il fait déjà très chaud ce matin mais un peu de chaleur ne nous déplaît pas.
Nous atteindrons 35 degrés en arrivant chez nous après un trajet sans encombre.
retour haut de page