retour à l'accueil

Darjeeking est en Inde bien sûr mais nous plus proche du Sikkim que de l'Inde que nous visitons depuis plusieurs mois.
Dimanche 10 mars :

Nous quittons la plaine et montons vers Darjeeling et l'Himalaya. Les paysages changent encore et les habitations sont différentes. Elles sont plus coquettes et fleuries. La route en lacets monte très vite et nous arrivons à 1 000 m. en peu de temps. La circulation est importante mais les chauffeurs gèrent très bien et malgré l'étroitesse de la chaussée tout se passe bien.
Arrêt à un "col" pour voir les maisons très colorées et tassées sur le flanc de la montagne. La voie du "toy train" suit la route et nous le croiserons près de Darjeeling. Les indiens ressemblent plus à des népalais et même parfois à des chinois. On a changé de pays en changeant de région. Nous avons un bon parking au bout de la cité et la police qui a sa caserne ici nous accueille cordialement. Nous serons bien gardés.
L'après-midi sera consacrée à faire un premier tour en ville. C'est dimanche, peu de magasins sont ouverts et peu de monde dans les rues.
Mais la réfection de la chaussée avance avec de petits moyens ... et à côté de nous une voiture mal garée aura une surprise !


Lundi 11 mars :
Après une visite à l'office de tourisme nous organisons nos visites.
Nous nous baladons dans le Chawk qui est le marché, plutôt bazar, un dédale de ruelles bordées d'échoppes avec le quartier des vêtements, des fruits et légumes, des bijoutiers, de la viande, du poisson séché, ....
De là nous allons à la gare. C'est l'anarchie ! tout le monde traverse les voies de ce train miniature, se balade dans tous les sens. Une loco au charbon démarre en tirant 2 wagons de voyageurs. Elle va parcourir 7 km et revenir.
Il y a toujours quelque chose à voir alors nous déambulons tranquillement et profitons des scènes de rue.
La fourniture d'eau est assez spéciale, des tuyaux alimentent les différents raccordés.
Petite anecdote :
La gestion des wc publics est particulière. On prend de l'eau dans une boite, on passe sous un rideau et on a le choix entre 3 wc à la turque sans porte.  Il y a 3 tarifs : short, long et smoked. Les 2 premiers je peux comprendre mais le troisième ?

En fin d'après-midi nous montons sur la colline qui domine la ville. Un temple bouddhiste occupe le sommet avec ses milliers de drapeaux à prière et les cloches à l'entrée du site. C'est le belvédère mais il est trop tard pour avoir une belle vue sur Darjeeling.

Mardi 12 mars :
Les nuits sont fraîches mais le soleil est au rendez-vous le matin pour nous réchauffer.
Après quelques fausses pistes nous descendons vers le Bhutia Busty Monastry. Le sentier est agréable, le monastère bouddhiste bien dans la tradition.  De là nous arrivons au camp de réfugiés tibétains qui est aussi un centre artisanal. Il y  a très peu  de  personnes dans ce centre et les ateliers sont fermés ainsi que le show room. S'il n'y a plus de réfugiés  c'est une bonne nouvelle !
Un taxi nous porte au téléphérique. Il y a beaucoup de monde et notre tour arrive après 1 h. d'attente. Nous dominons les collines tapissées de théiers et la vue est belle. L'office de tourisme nous a conseillé la plus ancienne tea factory quelques centaines de mètres plus bas. Déception, elle n'est pas en activité. Nous visitons des locaux vides ...
Retour par le téléphérique. Un long chemin va ensuite jusqu'à l'institut tibétain, les musées et le zoo. Bonnes visites. L'Everest Museum retrace la vie des différentes équipes qui ont atteint ce sommet mythique. On peut voir l'évolution des matériaux et des équipements techniques. Les animaux du zoo sont dans de grands enclos et nous voyons une panthère noire, un léopard des neiges, un tigre du Bengale, un guépard et de nombreux oiseaux essentiellement des variétés de perroquets.
Nous rentrons au ccar par la route. Un peu à cause de la marche et un peu parce que nous sommes à plus de 2 000 m., nous sommes épuisés !

Mercredi 13 mars :
Journée cool à Darjeeling. Près de notre stationnement il y a un mariage. Nous verrons le marié mais pas la mariée qui est déjà arrivée. Nous baladons en ville une partie de la journée. Il fait beau et c'est bien agréable. La rue principale est en réfection. Le béton est transporté sur des grands plateaux posés que la tête des femmes et parfois des hommes. Il est ensuite étalé, lissé et tassé sans aucune machine. A part une bétonnière tout est fait à la main. Les tranchées pour le passage du réseau d'eau sont faites à la main : pioches et pelles. Quelques courses et nous rentrons nous connecter à internet.

Jeudi 14 mars :
Nous quittons Darjeeling après un bon séjour en altitude.
La route est très encombrée et parfois les croisements sont très justes mais  les chauffeurs maîtrisent  et Bernard aussi. Le température augmente à mesure que l'altitude s'abaisse.  Arrivés dans le champ où nous avions bivouaqué à l'aller il fait 30 degrés. On passe une après-midi bien tranquille avec Gisèle et Gérard. Des enfants viennent nous prévenir de ne pas rester là, que c'est le passage des éléphants. On l'avait entendu déjà mais nous n'étions pas inquiets. Devant leur insistance nous allons un peu plus loin sur un terreplein devant des maisons. Nous ne verrons pas les éléphants !
Mais le matin les enfants nous appellent. Un gros éléphant traverse les champs de thé, la route et l'espace où nous aurions du dormir. On aurait pu le voir de très près !

retour haut de page