retour à l'accueil                                                                                            les bivouacs sont dans les infos pratiques   

IRAN - PAKISTAN
iran1
Jeudi 25 octobre :
L'entrée en Iran se fait rapidement.
Nous avons un "facilitateur" qui nous guide de la police à la douane, à l'enregistrement du CPD (carnet de passage en douane) jusqu'au bureau de change.
Un policier nous offre des gâteaux et nous sommes bien reçus.
Le rial est officiellement à 48 000 rials pour 1 € et nous le changeons à 150 000 rials pour 1 €. Ce n'est pas bon signe pour l'économie du pays.
Notre première visite est pour l'église orthodoxe Saint-Thaddée à Qara Kelissa, haut lieu de la spiritualité arménienne.
Malheureusement elle est en travaux et nous sommes déçus de notre visite.
Nous reprenons la route et bivouaquons entre une mosquée et un poste de police.
Il est à noter qu'en Iran nous n'entendons pas l'appel à la prière et que les minarets ne sont pas tous équipés de haut-parleurs.
Vendredi 26 octobre :
Arrivée à Tabriz mais nous sommes vendredi et tout est fermé l'après-midi.
Nous parcourons le bazar qui est truffé de caravansérails, mosquées, médersas et café traditionnels.
iran3 iran2
Samedi 27 octobre :
Le parc Mosafer est bien connu des voyageurs et nous sommes en compagnie d'un équipage de savoyards et de cyclistes franco-ibères.
Nous partons par l'est pour découvrir le lac salé. Ce lac qui mesurait 140 km de long et 45 km de large s'est asséché suite à la construction de très nombreux barrages et maintenant c'est une vaste étendue de sel avec très peu d'eau.
Ce détour nous fait découvrir des étendues de vignes et de pommiers.
Les fruits servent à la fabrication de jus pour le raisin et de compote pour les pommes.
La région atteint les 1 800 m. d'altitude et les soirées sont fraiches.
Quelques prix : le gasoil est à 0.02 € pour les camions locaux, nous l'avons payé 0.06 € à un camionneur - les tomates à 0.20 € - le repas à Tabriz près du bazar à 1,50 € par personne - le taxi pour 5 km à 0.70 € ...
Rien à voir avec les prix pratiqués en Amérique du sud et le dépaysement en plus !
iran5

iran7 iran6

iran9 iran8
Dimanche 28 octobre :
Nous avons dormi sur un parking en centre-ville. Ce matin nous étions seuls et la porte était fermée par un gros cadenas, heureusement le gardien est arrivé quand nous voulions partir.
Journée étape sur des routes en très bon état et très souvent à 2 fois 2 voies. La circulation est dense, un peu anarchique mais pas de gros problème.
Les paysages sont monotones mais nous montons à plus de 2 000 m. et ils ne manquent pas de relief.
Ce soir nous dormons devant une mosquée.
iran10

iran17 iran18
Kurdistan iranien : en attente d'être embauchés ...
iran11 iran12
le bon pain du boulanger                                                                                                chargement du GPL pour les voitures      
iran13 iran14

iran15 iran16
Lundi 29 octobre :
La route jusqu'à Ispahan est toujours aussi monotone et haut perchée.
iran19 iran20

iran21 iran23
Nous prenons une petite route et avons le plaisir de découvrir de vieux caravansérails en piteux états malheureusement.
iran24

iran26 iran25
Arrivés à Ispahan en début d'après-midi nous avons le temps de nous promener sur la place de l'Imam toujours aussi spectaculaire et magnifique. Un petit tour dans le bazar pour  quelques achats d'épices et de pistaches.
Le soir nous retoruvons Micheline et Michel puis Gisèle et Gérard. et nous avons beaucoup à partager.
iran29

iran27 iran30

iran33

iran32 iran31
Mardi 30 octobre :
Journée à Ispahan pour nous remplir les yeux des merveilles de cette ville.
Visite du palais Ali Qapu dont la terrasse offre une vue imprenable sur la place de l'imam.
Il abrite à l'étage une salle de musique dont les niches originales font fonction de pièges à son, destinées à parfaire l'acoustique de la salle.
iran36.16 iran36.1

iran36.17iran36.2
 
iran30.3 iran36.6
A midi nous déjeunons dans un hamam transformé en restaurant à l'ambiance très particulière.
Les heurtoirs de porte sont différents suivant si vous êtes un homme (à droite) ou une femme (à gauche).
iran36.5 iran36.4
L'après-midi nous un taxi nous emmène au pontSi-o-Seh-Pol, pont des 33 arches, édifié en 1603. Maheureusement la Zayabdeh Rud est à sec depuis au moins 2 ans. De là nous allons à pied au Pol-e Khaju qui est un pont barrage construit en 1650.
iran34

iran35
Dans la soirée quelques ateliers d'artisans sont ouverts.
iran36.18 iran36.8
Mercredi 31 octobre :
Nous quittons Ispahan à regret mais il faut avancer vers le Pakistan.
La campagne est toujours aussi monotone, le paysage est désertique et nous dépassons les 2 400 m.
Arrêt à la belle mosquée Jameh de Na'in où des petites filles suivent un cours d'éducation religieuse.
Au village des tisserands de Moohammadiyeh nous achetons un tapis de devant de porte, tissé main, en poils de chameau pour moins de 7 €.
iran36.13 iran36.20

iran36.11 iran36.12

iran36.14 iran36.15
En route quelques vieilles pierres font l'objet d'une courte halte.
iran36.9 iran36.19
Jeudi 1er novembre :
Journée de visite à Yazd.
Cette ville a pu se développer dans le désert grâce à un système ingénieux de "qanats" pour canaliser l'eau jusqu'ici.
Les tours du vent ou "bagdirs" sont des constructions traditionnelles d'architecture persane utilisées depuis des siècles pour créer une ventilation naturelle dans les bâtiments. C'est spécifique à la région de Yazd.
iran37.2

iran37.11 iran37.7
La mosquée Jameh construite en 1327 offre un portail, habillé de mosaïques de faïence à dominance verte et bleue, que surélèvent 2 minarets.
iran37.1 iran37.2
Nous visiterons bien sûr la prison d'Alexandre puis le musée de l'eau et le moulin à eau.
Ces deux sites expliquent l'importance des "qanats" ou canalisations souterraines dans le captage et la distribution de l'eau.
Le tekkiyeh se résume à une longue façade comportant 3 niveaux de loggias et 2 minarets. Il sert de porte d'entrée à un petit bazar.
iran38
Le "zurkhaneh" ou maison de force est le gymnase traditionnel dans lequel les iraniens pratiquent le sport national appelé "varzesh-e Pahlavani".
La manipulation de massues énormes en bois en est une des principales attractions.
iran37.5 iran37.6
Et quelques scènes de rue.
iran37.8 iran37.9

iran37.10 iran37.12
Vendredi 2 novembre :
Nous quittons Yazd pour Kerman.
Route toujours monotone mais l'arrêt au caravansérail de Zeyn-od-Din est un arrêt important pour nous.
Nous y avons dormi en 2009 puis en 2015 avec notre camping-car.
Le lieu a été restauré et cela change de l'état de dégradation qui était le sien. Belle visite.
iran39

iran40.1 iran40.2
Des champs de pistachiers bordent la route mais ils vont rentrer en période de repos végétatif et ils sont plutôt secs.
A Kerman la même cour d'hôtel nous accueille.
Samedi 3 novembre :
Ce matin arrêt aux jardins du Prince, datés de 1873 et œuvre d'un prince qajar.Un canal central déverse ses eaux dans 12 cascades et bassins agrémentés de jets d'eau.
On l'avait connu au  printemps avec de nombreux iraniens qui pique-niquaient et campaient sur les pelouses, aujourd'hui il n'y a personne à part des jardiniers  qui préparent  les massifs pour la prochaine saison.
iran41
La forteresse de Rayen renferme une zone résidentielle et un quartier administratif. Elle a été grandement aménagée depuis notre passage en 2015 et c'est un bel endroit.
iran42
Bivouac à Bam devant  la forteresse  Arg-e Bam.
Dans la nuit du 26 décembre 2003 un séisme d'une magnitude de 6,9 a anéanti l'oasis de Bam et sa citadelle vieille de plus de  2 400 ans.
On dénombra quelque 41 000 morts et 50 000 blessés.
La citadelle bâtie en pisé s'est écroulée comme un château de cartes.
Elle est classée au patrimoine mondial de l'Unesco et les travaux, toujours en cours, ont permis de reconstruire une partie de la ville haute.
iran43Dimanche 4 novembre :
Nous traversons une zone désertique et inhabitée jusqu'à Zahedan, ville située à 330 km de Bam.
Au cours du repas nous rencontrons Hamid des services touristiques du Sistan Baloutchistan et qui va nous guider jusqu'à la frontière du Pakistan.
Deux couples de motards de Malaisie seront avec nous et le premier contact est très sympathique.
Ils viennent de parcourir une partie du monde pendant 8 mois et sont allés jusqu'à Paris après le Japon, la Chine, la Russie, la Scandinavie et de nombreux autres pays.
Nous allons faire un tour au bazar. Les femmes portent des vêtements brodés et colorés sous leur tchador noir.
Le soir nous sommes invités à manger avec le ministre du tourisme du Baloutchistan.
Il nous tient un discours très politique et lénifiant sur les relations entre les peuples et ne réponds pas à nos questions sur la difficulté à trouver du gasoil dans sa région sauf à dire qu'il va en parler demain avec le gouvernement ...
iran44.1 iran44.10

iran44.11 iran44.12

iran44.4 iran44.5

iran44.7 iran44.8

iran44.3 iran44.2
Le supermarché !
iran44.9 iran44.13

Ariane du service des Affaires Etrangères :
Nous sommes inscrits sur ce serveur et avons reçu une mise en garde suite à de nombreuses manifestations qui ont lieu dans tout le pays.
Une femme chrétienne, mère de 5 enfants est accusée d'avoir bu de l'eau dans une fontaine réservée aux musulmans. Elle a été condamnée à mort et est emprisonnée depuis 2010. La justice vient de la déclarer non coupable et cela a entrainé de nombreuses manifestations très violentes.
Le ministre a reculé et va demander un nouveau jugement. Voilà qui devrait calmer les esprits.


retour haut de page