retour à l'accueil

IRAN - PAKISTAN - infos pratiques

IRAN :
Pour le visa, nous nous présenterons au consulat d'Iran à Erzurum en Turquie.
Le choix de la ville a été dicté par le calendrier.
Nous serons là en début de semaine ce qui nous permettra d'avoir le visa avant le week-end islamiste, si tout se passe bien.

- demande d'un numéro d'autorisation à une agence de voyages iranienne.
Ce sera "persevoyages" (visa@persevoyages.fr).

Ce numéro est reçu  une semaine après en avoir fait la demande et versé 39 € par personne.
On apprendra au consulat à Erzurum qu'il n'est valable que 1 mois.
num.aut.

A ERZURUM, en Turquie, nous allons au consulat iranien.
Notre "number" est périmé ! Il faut refaire une demande par evisa.
Après quelques déboires et avec l'aide du très aimable et efficace personnel du consulat notre visa est obtenu le deuxième jour.
Nous avons donné :
- photocopie du passeport,
- 1 photo d'identité,
- la lettre périmée de l'agence iranienne,
- l'attestation d'assistance,
- la preuve du paiement de 75 € dans une banque indiquée par le consulat.
Nous n'avons pas déposé nos empreintes !
grturq21
Entrée en Iran :
Nous avons un "facilitateur" qui nous guide de la police, à la douane, à l'enregistrement du CPD (carnet de passage en douane) jusqu'au bureau de change.
Le rial est officiellement à 48 000 rials pour 1 € et nous le changeons à 150 000 rials pour 1 €. Ce n'est pas bon signe pour l'économie du pays.

Carte SIM :
Il est difficile de trouver une boutique IranCell pour acheter cette carte.
Un iranien nous aide et un autre nous dessine un plan.
Nous devons donner nos passeports, le commerçant rentre toutes nos données dans l'ordi, une vérification est faite et il doit s'y prendre à plusieurs fois pour arriver à valider nos données, il ne maîtrise pas les caractères latins et il faut l'aider. Il scanne le passeport puis imprime un document qu'il fait signer à Bernard et lui fait déposer ses empreintes, autre photocopie, il obtient un code et peut enfin (30 mn plus tard) nous vendre la carte au prix de 3,20 €, 4 G et 4 Go pour internet. Il ne tente pas de saisir les données de mon passeport et enregistre ma carte sur le compte de Bernard.
La carte a été suffisante pour les 12 jours, il reste plus de 1 Go. Nous avons surfé et écouté la radio.

Gasoil :
Le plein se fait aux pompes des camions. Il faut une carte et nous n'en avons pas. Une fois un camionneur fait notre plein sur sa carte et nous le revend 3 fois le prix, soit 0,06 ct le litre. Une autre fois le pompiste se sert de sa carte mais refuse d'en vendre plus de 50 litres et à 0,05 ct le litre.
Il est de très mauvaise qualité, sa teneur en soufre est colossale alors il faut ajouter un additif.
Il faut trouver un camionneur sympa et parfois attendre.
A partir de Kerman et surtout à Bam et Zahedan c'est très difficile, les routiers ne veulent pas et de nombreuses pompes sont fermées.
A Bam il a fallu faire appel à la police qui nous a indiqué une pompe, fermée aux camions et ouverte pour nous après appel téléphonique des policiers.

Assurance :
Prévue pour nous sur la carte verte : MAIF - d'autres ont du en prendre une à la frontière : 125 €.

Bivouacs :

bivouacs irpak
 
retour haut de page