retour à l'accueil
2020 Un autre tour... avant le deuxième confinement.

Après un agenda bien rempli, nous décidons de changer d'air et de faire tourner les roues de notre fourgon.
Nous partons vers la Creuse, département voisin où nous profitons de belles journées ensoleillées dans un paysage de forêts aux magnifiques coloris d'automne.
Puis la Corrèze avec la visite de Collonges la Rouge.
Ce site est quasiment désert et nous baladons dans les rues en toute quiétude. Le grès rouge des constructions associé au bleu des ardoises qui couvrent les toitures donne un cachet très spécifique à ce village.




Nous partons vers la Dordogne et la vallée de la Vézère.
Passage par Brive la Gaillarde, cité toujours très attractive qui nous rapelle de bons souvenirs.
C'est ensuite Turenne et son château bien embrumé qui domine le bourg. Nous sommes au sud de Brive.


Le soleil pointe enfin son nez à Terrasson et nous en profitons pour monter au belvédère en traversant le quartier très agréable des échoppes et des artisans. Des peintures ayant pour thème le Tibet et le Dalaï Lama attirent notre attention. Cette galerie expose d'autres oeuvres très originales.

 
Nous arrivons à Lascaux vers 17 heures et n'avons pas le temps de réfléchir pour attraper la dernière visite guidée de la journée.
C'est Lascaux IV, Lascaux I est la grotte d'origine fermée depuis 1985, Lascaux II est la première réplique, Lascaux III est une expo qui tourne dans le monde entier.
La guide est très intéressante et n'est pas avare d'explications. Superbe visite !


Le lendemain nous changeons de catégorie de visite avec La Roque Saint-Christophe. Cette falaise surplombe la Vézère sur 900 m. de long et à 80 m de hauteur. Ses 5 terrasses qui portaient des habitations constituent le plus grand ensemble troglodytique d'Europe. Cette cité a hébergé plus de 1 500 personnes avant d'être rasée au cours des guerres de religion.


 

Le temps se met à la pluie et nous allons quand même jusqu'au château de Commarque, le temps d'une photo.


Il pleut toute la soirée et une bonne partie de la nuit. Et le matin un soleil timide pointe le bout de son nez.
Nous allons visiter le gouffre de Proumeyssac. Nous avons choisi la descente en nacelle mais les places sont réservées pour la journée. Tant pis !
Pendant notre attente un appel est lancé suite à des désistements et nous descendrons en nacelle. Quelle chance... bien méritée !
La nacelle est une plate-forme ronde entourée de barreaux. Nous descendons par le trou d'ouverture d'origine. Au début des visites c'est un cheval qui par un système de "noria" permettait à la nacelle de monter ou de descendre.
La descente est lente et un son et lumières se met en route. Au sortir de la cheminée d'accès nous découvrons une salle immense. Nous sommes à 52 m. de hauteur et le gouffre mesure 60 m. dans sa partie la plus large.
Les concrétions géantes vues sous cet angle sont extraordinaires. Nous arrivons en douceur au fond du gouffre.
Interdiction de prendre des photos... ce ne sont pas les miennes.


Le soleil est toujours présent au village et au château de Beynac et Cazenac. La montée est un peu raide mais nous avons un beau panorama sur la vallée de la Dordogne.


La dernière visite est celle des jardins suspendus du château de Marqueyssac.
L'art topiaire est à son plus haut niveau pour les massifs de buis. Un sentier domine la Dordogne et nous suivons la falaise. La pluie arrive juste à la fin de cette belle balade dans les jardins.


Après une nuit très calme à La Roque-Gageac, nous visitons la ville. Elle est bâtie sous la falaise et un sentier très raide monte jusqu'au sommet.

La bastide de Domme a été créée en 1281 sur une falaise protégée. Ses remparts et ses portes dont la porte des Tours où des templiers furent emprisonnés sont uniques.
Au sommet l'esplanade offe un beau panorama sur la vallée de la Dordogne

La belle cité de Sarlat, malheureusement sous la pluie. Elle détient une forte densité de monuments historiques classés ! Les ruelles de la cité médiévale sont pavées et sont bordées de masisons qui datent du Moyen-Age.

Le petit village des Arques où l'église Saint-Laurent a été restaurée grâce à Ossip Zadkine, artiste russe qui eut un coup de coeur pour ce village et s'y installa en 1934. De nombreuses statues en bronze et sculptures en bois de cet artiste ornent l'église et son parvis.


Château-fort des XIIIe, XVe, XVIe et XVIIIe siècles, classé Monument Historique, le château de Bonaguil, du haut de son éperon rocheux, domine la vallée et le village médiéval. Il forme un ensemble, unique en Europe, aux proportions gigantesques et dans un état de conservation remarquable.


Pour le dernier jour avant le reconfinement annoncé pour dans 24 heures nous nous arrêtons à la grotte du Pech Merle. Nous avions visité cette région du Périgord en 1984 et nous gardons un excellent souvenir de cette région et de tous ces sites.
Ici aussi interdiction de prendre des photos... ce ne sont pas les miennes.


Le confinement nous oblige à interrompre notre balade avec beaucoup de regret.
Passage par le Sancy et le très beau lac du Guéry.

retour haut de page