retour au menu
du 3 mai au ... juin 2022 - les Balkans

cliquez sur l'image pour faire rouler le ccar


Les BALKANS ! C'est peut-être un peu vaste ! Nous partons vers l'Italie plus exactement vers Venise, qui est une ville que nous aimons beaucoup surtout en dehors de la saison touristique et que nous essayons toujours de mettre sur notre trajet.
Ensuite nous descendrons vers la Slovénie, puis la Croatie et plus si nous en avons le temps. Nous n'avons pas d'itinéraire précis et nous flânerons au gré de nos envies.

Nous partons de chez nous le 3 mai et prenons le chemin des écoliers pour nous trouver au bord du lac de SERRE-PONCON avant de passer la frontière italienne pour venir dormir à SUSA qui est un point où nous faisons très souvent étape.
Le niveau du lac est plus bas que lors de notre séjour en juin dernier et la chapelle Saint-Michel est loin d'avoir les pieds dans l'eau.




La route est longue jusqu'à VENISE. Nous nous arrêtons à
SIRMIONE au sud du lac de GARDE. Le château de Scaliger est une fortification à l'entrée du centre historique de SIRMIONE. Il est entouré d'eau et a été construit vers la fin du 12ème siècle dans le cadre d'un réseau défensif entourant VERONE. Encore une étape dans une cité que nous aimons beaucoup. Les touristes sont de retour et la ville est très animée. Quel plaisir de retrouver une ambiance plus légère après des mois plombés par la pandémie.


 
Nous arrivons à VENISE après la traversée de zones industrielles et commerciales et de zones de cultures. Culture du riz dont l'Italie est le premier producteur en Europe, culture de la vigne et nombreuses cultures maraîchères. Le bivouac qui nous a été conseillé est proche du bus et du tram. Il est très grand et il sera quasiment plein à notre retour de visite.
Le temps est brumeux ce matin mais le soleil fera son apparition en fin d'après-midi. Nous parcourons cette ville avec toujours autant de plaisir. Les touristes sont déjà très nombreux ce qui fait le bonheur des gondoliers dont certains poussent la chansonnette ! Nous nous baladons au gré de nos envies, sans plan précis et à un moment nous n'avons plus de repère avant de retrouver un endroit connu. C'est le jour des enterrements de vie de jeune fille. Nous croisons beaucoup de futures mariées diversement déguisées et soutenues par un groupe parfois très bruyant. On ne va pas se plaindre de trop d'animation ! On rentre heureux et fourbus avec plus de 18 km dans les mollets !


Le RIALTO et le PONT DES SOUPIRS vus du côté le moins touristique.








Pendant cette brève traversée de l'Italie nous avons constaté que la vitesse est très souvent limitée à 70 km/h. et que les radars sont très nombreux, parfois 3 sur quelques mètres. Le prix du gasoil est sensiblement le même qu'en France, c'est à dire très cher !

Slovénie - du 9 au 14 mai

Cimetière militaire des soldats morts dans les batailles de la première guerre mondiale sur le front ISONZO dans les années 1915 à 1917 - Forteresse de KLUZE, elle date du XV° siècle pour se protéger de l'envahisseur ottoman. Elle a été détruite par l'armée napoléonienne et reconstruite plusieurs fois.



Nous suivons la route en lacets (50 virages en épingle à cheveux) qui monte au col du Vrsic à 1 611 m. La route a été en partie construite par des prisonniers russes et on l'appelle la RUSKA CESTA ou route russe. En descendant du col on trouve une église en bois appelée également église russe. Elle a bien résisté aux intempéries dans cette zone de montagne.



Le lac de BLED est agrémenté d'une église érigée sur un îlot. C'est un haut lieu touristique pour les slovènes.



Notre première impression est que le budget dodo va être élevé. Le moindre parking est payant même pour une courte halte. Tous les parkings sont interdits de 23 h. à 8 h. et la police arrive toujours à savoir qu'il y a un contrevenant et c'est l'amende assurée ! Puisque j'en suis au prix des choses j'ajoute que le gasoil est légèrement plus cher qu'en France, une dizaine de centimes.

Mais la Slovénie est un beau pays, un pays de montagnes, de lacs, de rivières d'une belle couleur turquoise, de champs très fleuris,...
Les slovènes sont accueillants et souriants et la vie de touriste est agréable.
Dans les champs des séchoirs à foin permettent de protéger l'herbe fauchée de l'humidité dans ce pays  bien arrosé par les pluies. Les ruches sont empilées sous des abris et sont très colorées.


 
Nous parcourons la gorge de VINTGAR pas très loin de BLED. Elle est longue de 1 600 m. et profonde de 250 m. L'ouverture officielle de la passerelle a eu lieu en 1893. Le passage sinueux en surplomb du torrent est superbe. L'eau est très claire et on voit le fond même à plusieurs mètres de profondeur. La chaleur est arrivée rapidement. Elle nous surprend et nous échangeons rapidement pantalon et chaussures fermées pour le bermuda et les nu-pieds. C'est bon signe !



Nous ne pourrons pas visiter le village des maisons en bois de VELIKA PLANINA et c'est bien dommage. Les bergers prennent ici leur quartier d'été dans des cabanes aux toits couverts de bardeaux. Mais la route est en travaux et nous sommes arrêtés à quelques kilomètres seulement du village.
MARIBOR est la deuxième ville du pays. La vieille ville est bâtie le long de la rivière DRAVA. Le centre ville est piétonnier et il est très animé.
Sur la grande place de la ville trône une fontaine avec en son centre la colonne de la peste. Elle date de 1680, date d'une épidémie de peste pendant laquelle un tiers de la population a disparu ou s'est enfui.
Les jets d'eau intermittents font la joie des enfants qui vont rentrer à la maison bien douchés !



Sur les bords du fleuve "STARA TRTA" est la parcelle de vigne la plus ancienne du monde (400 ans). Elle produit environ 25 litres de vin chaque année. La Old Wine House propose des vins locaux mais bien sûr pas le vin de cette vigne mythique !
La cathédrale mélange les époques romanes et gothiques. Elle est dédiée à St Jean Baptiste.



Nous avons la chance de trouver un stationnement près de l'immense parc très proche du centre ville. La nuit va être calme dans ce quartier résidentiel. Et il nous coûtera 2 € seulement !

La Slovénie a une importante de culture de houblon. Il est utilisé pour la production de bières locales et il est ausi très apprécié à l'étranger pour son léger parfum de citronnelle.



Nous partons à la découverte de la capitale, LJUBLJANA. C'est une ville pleine de charme. Nous passons une journée très agréable du château aux places de la vieille ville en passant par le marché qui se tient au pied du château. Le dragon est le symbole de la ville et il est représenté à de nombreux endroits.



Au château, une exposition temporaire de marionnettes nous fait passer un bon moment.




Le Triple Pont enjambe avec élégance la rivière Ljubljanica. Dans les années 1930, un constructeur a encadré le pont historique de deux élégantes passerelles. Les piétons les empruntent pour gagner le « vieux Ljubljana » sur l'autre rive.




Grotte de POSTOJNA.
En 1872, le premier chemin de fer dans une grotte a été inauguré ici. Le petit train souterrain parcourt 3,7 km de long. La visite se poursuit à pieds. Le circuit total est de 5 km et c'est magnifique. Les salles se succèdent et sont plus belles les unes que les autres. C'est une succession de stalactites, de stalagmites, de colonnes, de draperies et de diverses concrétions. La visite dure 1 heure et demi . La température dans la grotte est de 10 degrés, un peu de fraîcheur avant de retrouver la chaleur.



La visite est couplée avec celle du château de PREDJAMA
Ce château est construit dans la roche, il est à demi troglodytique.
On visite l'armurerie, la chapelle, la cuisine, la salle de torture, le logis du Seigneur, une exposition d'armures et d'armes du Moyen Age,...  Dans les combles un passage secret permettait au seigneur de sortir en haut de la colline. La position dans la roche rendait le château pratiquement inexpugnable. L'eau était récoltée par diverses méthodes dont une qui récupérait l'eau d'infiltration du plafond rocheux. Celà permettait de boire de l'eau sans s'inquiéter d'un possible empoisonnement.



Dernière visite avant de quitter la Slovénie, l'église de la Sainte-Trinité à HRASTOVLJE.
C'est une forteresse avec son mur et ses tours d'angle pour résister à l'assaillant turc au XVI° siècle. Son origine remonte au XII° siècle.
A l’intérieur, les trois nefs terminées par une abside sont entièrement recouvertes de fresques. Cette Bible des pauvres raconte les sept jours de la Création, Adam et Eve, Abel et Caïn, les apôtres, la Sainte-Trinité, les Rois mages, la Passion du Christ, le couronnement de la Vierge, les saints, les prophètes, mais aussi la vie de tous les jours. Il n’y a pas un mur qui ne soit peint. Et au milieu, c’est la Danse macabre. Un sujet qui montre l’égalité de tous les hommes face à la mort. Laquelle prend par la main et mène un empereur, un roi, une reine, une nonne, un évêque, un moine, un noble, un marchand, un bourgeois, un mendiant et même un enfant.
C'est un lieu exceptionnel et avoir découvert son existence nous enchante.







Croatie - du 14 au 18 mai

Nous aurons bien besoin de cette réserve d'optimisme avec la journée difficile qui va suivre.
Nous souhaitons faire un tout dernier arrêt slovène à Piran. C'est la ville des marais salans et de l'huile d'olives. IMPOSSIBLE ! Les camping-cars sont rejetés de tous les parkings que ce soit en ville ou en périphérie même assez éloignée. Nous sommes dégoutés ! La vieille ville entraperçue nous paraissait si agréable et les petits restos étaient tellement tentants... Nous poursuivons notre route et c'est le même constat partout : pas de camping-cars !  Nous sommes condamnés aux campings de luxe avec des nuits à des prix et des prestations qui ne sont pas ce que nous souhaitons. Il va falloir adapter notre façon de voyager plutôt mode bivouac aux exigences du pays.
Nous avons quand même aperçu les marais salants. La vigne occupe une grande place en Croatie comme en Slovénie.



Nous avons finalement trouvé un parking pour les camping-cars mais ce n'est qu'un parking au milieu des voitures et des bus. On va améliorer notre recherche et arrêter de nous prendre la tête avec les parkings.
Nous pouvons nous garer près de la ville de ROVINJ et aurons même la possibilité de faire les pleins et les vides.



C'est dimanche et jour de communion. Les communiantes portent des robes blanches, certaines avec des volants et des froufrous comme chez nous il y a quelques dizaines d'années. Les enfants portent des cierges et des sortes de diplômes. L'église est pleine et l'ambiance est recueillie et joyeuse.
En descendant sur la place de la petite cité nous avons la surprise de voir le prêtre installé sur un grand tapis, arborant les insignes de sa fonction : un gros livre de messe, une grande croix. Derrière lui sur une chaise imposante trône un homme vêtu de blanc qui écoute la bonne parole. Un groupe de musiciens intervient de temps en temps et à un moment la musique est plus rythmée et tout le monde danse. C'est assez surprenant mais assez agréable.



Lacs de PLITVICE et leurs cascades.
Ce parc est le plus grand et le plus ancien de Croatie. Il
englobe une succession de 16 lacs dont la configuration est tout à fait particulière. En effet, chaque lac se déverse dans le lac suivant par une ou plusieurs cascades, ce qui représente un total de 92 cascades sur un dénivelé de 154 m.
Les eaux sont couleur turquoise et elles sont limpides. On voit le fond à plusieurs mètres de profondeur. Beaucoup de poissons et de petits poissons nagent près du rivage. Mais il arrive que 2 ou 3 gros poissons se rapprochent du bord.
La balade est familiale. De jeunes couples avec un enfant et même quelquefois deux enfants dans des porte-bébés font la rando. Il n'y a pas trop de monde et nous sommes seuls sur de grandes portions du circuit. Belle journée !








Ce matin encore nous devons nous garer loin du centre ville et parcourir près de 2 km à pieds pour arriver à ZADAR.
La porte d'entrée s'orne d'un magnifique lion de pierre qui nous rappelle Venise.
L'église Saint-Donat est un complexe religieux de style roman et byzantin remontant au IX° siècle.




Un instrument de musique extraordinaire et unique se trouve en bord de mer. Il mesure 70m de long et a été conçu par un architecte mélomane répondant au nom de Nikola Basic. Sa particularité : il fonctionne grâce au ressac de la mer. En effet, quand une vague percute la digue, elle pénètre dans des tuyaux, en chasse l’air et produit ainsi des sons très harmonieux.

Nous allons quitter la  Croatie après une nuit très ventée. La route suit la mer, c'est une belle route. Tout à coup de nombreuses vendeuses d'oranges, d'huile d'olives, de fraises et autres apparaissent au bord de la route. Nous achetons des fraises excellentes. Nous traversons une zone parcourue de canaux et de rigoles où les plantations d'arbres fruitiers s'étendent à perte de vue. Les fraises sont aussi cultivée dans cette région. On en a mangé souvent depuis notre départ, vendues en bordure de route. Plus loin ce sont des étendues de vignes et des "winnery".



Le paysage change et devient plus aride. Un viaduc nous rappelle celui de Millau.



Et nous passons au dessus de DUBROVNIC - pas d'arrêt cette année, nous avons visité cette superbe ville chargée d'histoire à notre dernier passage et craignons que les touristes ne l'ait envahie. Une photo quand même !



Nous quittons la CROATIE pour circuler pendant quelques kilomètres en BOSNIE-HERZEGOVINE puis retour en CROATIE. Mais nos passeports sont contrôlés.