retour à l'accueil

GRECE du 17 mars au ...
carte3.1

grece89 grece86 grece90 grece87 grece88 grece91

Samedi 17 mars
: 151 km - 3 216 km - PARGA
Arrêt à DODONE où se situe le plus ancien temple dédié à Zeus (350 av. JC).
C'est l'un des sites antiques les plus importants de l'Epire en cours de restauration.
Son théâtre appuyé sur la pente naturelle de la colline permettait à 17 000 spectateurs d'assister aux représentations.
grece17
Nous suivons la côte jusqu'au petit port de Parga où nous passerons la nuit.

Dimanche 18 mars : 157 km - 3 373 km - VASILIKI
Nous sommes dans une région d'oliviers et de ruches. Les filets pour aider à la récolte des olives restent en place entre 2 récoltes.
La ville de PREVEZA est très animée. A midi les grecs en sont encore au petit déjeuner et nous allons devoir nous habituer à leurs horaires.
Nous trouverons un petit resto au bord de l'eau à VONITSA, excellente cuisine grecque.
Un pont flottant digne du Kazakhstan nous fait traverser pour l'île de LEUCADE.
La route est très escarpée et monte à 600 m. par des lacets impressionnants. C'est une île sauvage et quasiment déserte. Les vues sur la mer sont superbes.
Nous bivouaquons au port de VASILIKI tout au sud de l'île.
grece18
grece19
grece20 grece21

Lundi 19 mars : 248 km - 3 621 km - MESSOLONGI
Temps pluvieux ce matin.
Nous remontons l'île de Leucade par la côte est qui est moins sauvage et nous offre des paysages paisibles.
Le petit port de NUDRI nous donne l'occasion de quelques photos.
grece22  grece25
grece24   grece23
Nous faisons le tour du golfe Ambracique. La ville de ARTA possède un magnifique pont à 4 arches. La légende dit que le bâtisseur aurait emmuré sa feme dans les fondations pour qu'elles tienent). Pas de bon bivouac et nous descendons jusqu'à MESSOLONGI.
Malgré un gros orage nous trouvons un emplacement à TOURLIDA et attendons le soleil de demain pour découvrir ce site.
grece27

Mardi 20 mars : TOURLIDA
Journée cool à ce bout lagune très calme.
Nous occupons notre matinée à divers travaux d'entretien, petites modifications et grand ménage.
Grande balade l'après-midi jusqu'à la ville en suivant la digue - maisons sur pilotis, un fin pêcheur, drôle de barque et chapelle orthodoxe.
Cette journée de beau temps ensoleillé à prendre son temps est la bienvenue.
grece30   grece29grece28   grece31

Mercredi 21 mars : 264 km - 3 899 km - ALIKES
Nous retournons vers le nord pour voir les marais salants et la côte rocheuse et bordée d'îles que nous avions loupé à l'aller. La route est étroite et sinueuse et de belles vues se dégagent sur la mer.
Ce sont toujours des champs d'oliviers à perte de vue et quelques orangers ou citronniers qui rompent cette uniformité.
Il est difficile de trouver un bivouac autour de Patras et plus au sud. Nous traversons vers le bord de mer et avons la chance de trouver un emplacement superbe sur un petit port de pêche. Les hommes sont affairés à réparer leurs filets et quelques-uns partent en mer. Endroit au bout du monde.
grece33   grece32

Jeudi 22 mars : 187 km - 4 086 km - KALO NERO
Arrêt au château de CHLEMOUTSI à KASTRO. Il a été construit vers 1 220 et il est considéré comme le plus beau des châteaux francs du Péloponnèse. Ses proportions sont imposantes. On y battait la monnaie au 13ème siècle et d'ailleurs de nombreuses pièces de monnaie sont exposées dans le musée.
La prochaine étape est Olympie. Notre guide annonce l'arrêt des visites à 17 h. et quand nous arrivons on a la désagréable surprise d'apprendre que le site ferme à 15 h.
Changement de programme, nous descendons la côte et bivouaquons en bord de mer.
grece34
grece35   grece36

Vendredi 23 mars : 85 km - 4 171 km - PILOS
Encore un lieu hors des circuits touristiques classiques : le palais de Nestor à CHORA.
Nestor participa à la guerre de Troie. Il ne reste que les fondations du palais mais on peut avoir un aperçu exact de l'ordonnancement du site.
La salle du trône a gardé la base circulaire de son emplacement et la base des piliers qui l'entouraient. Derrière se trouvaient les entrepôts des jarres à huile et à grains. La salle de bains de la reine possédait une baignoire en pierre sculptée qui est étonnamment bien conservée.
Le palais fut détruit en 1 190 av. JC et la civilisation mycénienne périclita ensuite.
Un musée dans le village de CHORA présente de nombreuses jarres, coupes de libation, tablettes d'argile, bijoux et perles en verre, ...
Bivouac à Pylos sur la jetée. Balade en ville à partir de 17 h., heure d'ouverture des commerces.
grece38   grece37

Samedi 24 mars
: 104 km - 4 275 km - KALAMATA
Un autre site hors des sentiers battus : la forteresse de METHONI.
Bâtie par les Vénitiens au 13ème s. elle est impressionnante, entourée par un large fossé.
La tour Bourtzi, élevée pas les turcs est reliée à la forteresse par un pont sous lequel la mer s'engouffre comme une furie. Magnifique !
Bivouac à Kalamata, sur le parking du Yachting Club.
grece39
grece42   grece41
grece40
  
Dimanche 25 mars : NEO ITILO : 148 km - 4 423 km
C'est jour de fête nationale mais nous n'assistons à aucune cérémonie ou manifestation particulière.
Nous partons pour le site d'ITHOMI - ancienne MESSENE. Pas de chance le site est fermé aujourd'hui. On en fait le tour par un petit chemin et on peut en avoir une vue d'ensemble. La route est très escarpée mais en excellent état.
grece43   grece44
On suit toujours la côte avec de belles vues sur de petits ports et un bord de mer très découpé.
Quelques petites chapelles au bord de la route dont Agios Anargyros avec des fresques en assez bon état.
grece45        Agios Anargyros : grece46 grece47
Pas de pluie aujourd'hui mais beaucoup de vent !
Bivouac une fois encore dans un petit village au bord de la plage.

Lundi 26 mars : 204 km - 4 627 km - PITRA
Petite route étroite et escarpée pour le monastère de DEKOULON que nous trouvons très difficilement. Mais nous sommes récompensés par cette toute petite église du 16ème s. L'intérieur est peint de fresques du sol au plafond, c'est une pure merveille.grece48
grece50   grece49
Arrêt à AREOPOLIS pour voir ses quartiers anciens. Ici toutes les maisons sont en  pierre, les anciennes comme les nouvelles.
Le village de VATHIA est un des plus beaux de cette région du Magne. Il est dominé par ses nombreuses tours fortifiées.
grece51
La côte est très découpée et sauvage jusqu'au point le plus au sud : le cap TENARO, une des entrées des Enfers dans la mythologie antique.
Bivouac au bord de la plage ...

Mardi 27 mars : 98 km - 4 725 km - AGIA PELAGIA (île de Cythère)
Nous décidons d'aller faire un tour sur l'île de CYTHERE  (KYTHIRA). Après l'achat des billets pour le ferry nous attendons sur le quai pour un embarquement à midi. A 12 h.15 toujours pas de ferry à l'horizon ... on interroge un pêcheur qui nous apprend que le ferry part à quelques km de là et d'ailleurs on l'aperçoit. Panique à bord, on attend depuis plus d'une heure et on va le louper. Mais non la chance est avec nous et on embarque à temps.
Petite traversée tranquille. On prend notre temps et quelques repères.
Bon bivouac au bord de l'eau dans un petit port de plaisance.
grece54   grece55

Mercredi 28 mars : 93 km - 4 818 km - KAPSALI (île de Cythère)
La première visite est pour PALIOCHORA, ancienne capitale de l'île construite au 12ème s. Malgré son emplacement très protégé de la vue depuis la mer elle a été détruite en 1537 par Barberousse. Il ne reste que des ruines mais on peut constater qu'elle s'étageait sur la colline et possédait de nombreuses églises byzantines. Belle visite après un chemin de ripio qui nous rappelle l'Amérique du sud !
grece60   grece57
grece56   grece63
KATO CHORA abrite les ruines d'un château vénitien. Il en reste quelques fortifications et une fois encore plusieurs petites églises byzantines.
grece58   grece59
La route descend ensuite vers une côte rocheuse très sauvage jusqu'à la grotte d'AGIA SOPHIA, malheureusement fermée. On peut voir quelques fresques à travers la grille.
Le monastère de PANAGIA MYRTIDIOTISSA est un ensemble imposant. Il n'est plus occupé par des religieux. Nous apprécions la superbe architecture de ce site et visitons l'église ouverte pour nous.
grece62   grece64
Bivouac au sud de l'île sur le quai d'une station balnéaire quasi déserte.

Jeudi 29 mars : 68 km - 4 886 km - MONEMVASSIA
Visite de CHORA, capitale de l'île, son château vénitien qui domine la ville et le golfe de KAPSALI.
Les maisons blanches aux portes et volets bleus, les venelles et escaliers en tire-bouchons font le charme de cette ville tout au sud.
grece65
grece67   grece66
grece70  grece69 grece72  grece73
Nous reprenons le ferry après une parenthèse très agréable sur CYTHERE.
Après avoir débarqué à NEAPOLI nous prenons la route de MONEMVASSIA, route neuve qui domine la mer avec des vues extraordinaires sur cette côte découpée et rocheuse parsemée de petits villages de maisons blanches.
grece71
Bivouac sur le port, toujours au bord de l'eau.

Vendredi 30 mars : 2 km - 4 888 km - MONEMVASSIA
La ville médiévale ou kastro est cachée et son accès se fait par une route qui longe la mer. On pénètre dans la ville basse par l'unique porte très étroite. Pas de véhicules ici, seulement des brouettes pour transporter les marchandises. Nous parcourons les ruelles et dégustons un café frappé sur une minuscule terrasse qui domine ce village. Tout ici est calme et sérénité ... même les chats prennent leur temps pour venir nous faire du charme.
La ville haute est dominée par l'église byzantine Agia Sofia. Les murailles montent le long de la colline et des ruines attestent de l'importance de cette ville haute. L'accès à la citadelle se mérite mais de là-haut nous avons une vue magnifique.
Sur une placette l'église de style vénitien côtoie la mosquée transformée en musée archéologique.
Nous traînons encore dans ces venelles et trouvons un resto de spécialités au personnel très chaleureux.
Bivouac au même endroit qu'hier après cette très belle journée.
grece75
grece76   grece77grece78   grece79 grece82   grece83

Samedi 31 mars : 112 km -  5 000 km - MYSTRAS
Au saut du lit nous voyons un pêcheur sortir un gros poulpe de l'eau avec une épuisette. Il l'a appâté avec un crabe en plastique et le mollusque s'est fait prendre. On en a vu qui séchaient sur des cordes à linge, en attente de dégustation.
Nous quittons le bord de mer direction SPARTE et MYSTRAS. Arrêt au musée de l'olive de SPARTE qui retrace l'histoire de l'olive et de l'olivier depuis l'antiquité. Ce musée vaut le détour.
grece85   grece84
Arrivée à MYSTRAS trop tard pour la visite, fermeture à 15 h. Nous trouvons des occupations diverses et variées ...
Bivouac sur la place du village.

Dimanche 1er avril : 195 km - 5 195 km - OLYMPIE
Nous arrivons de bonne heure pour la visite de MYSTRAS qui va durer plus de 3 heures.
Nous entrons par la partie basse et parcourons consciencieusement le site. Cette cité a été construite par un seigneur franc, tombée ensuite aux mains d'un seigneur de Byzance, puis aux mains des turcs, des vénitiens, des turcs encore, puis des russes qui l'ont incendiée et enfin des albanais.
Il reste essentiellement des églises dont certaines ont conservé de magnifiques fresques.
Le site est dominé par le château franc, une visite qui se mérite mais le panorama est splendide du haut des remparts.
grece92  
grece95   grece93 grece96   grece97On traverse ensuite la Grèce profonde par des petites routes, toutes en bon état, pour revenir sur Olympie que nous n'avions pu visiter à l'aller.
Bivouac sur un parking près du centre-ville.

Lundi 2 avril : 212 km - 5 407 km - DIAKPOTO
Visite d'Olympie qui est un centre religieux et non un centre de vie dont la fête la plus importante était les J.O.
Le site a été découvert et fouillé à partir de 1829. Des vestiges de statues, frontons, bronzes, poteries sont exposés au musée archéologique dont les frontons du temple de Zeus.
grece98   grece100grece99   grece101
grece102  grece104
Le fronton ci-dessous représente les Centaures à corps de cheval qui tentent de kidnapper des femmes.
grece103
Belle visite de ce site antique.
Nous reprenons la route et traversons aujourd'hui encore la Grèce profonde jusqu'à la mer. Très beaux paysages et points de vue sur cette route très étroite qui monte plusieurs fois à plus de 1 200 m.
Bon bivouac à 5 mètres de la mer.

Mardi 3 avril : 148 km - 5 555 km - CORINTHE
Le lieu est extra alors nous traînons à faire un peu de ménage, du rangement, ...
Visite de l'ancienne CORINTHE, site très étendu. Les points remarquables sont la fontaine Pirène, très bien conservée et le temple d'Apollon dont il ne reste que quelques colonnes.
grece105   grece106grece107   grece111
On passe le canal de Corinthe dans sa partie la plus basse qui est en fait un pont levant au niveau de la mer. On a une belle perspective sur le canal et les ponts qui le traversent plus loin, en hauteur.
grece108
grece110   grece109
Bivouac difficile à trouver aujourd'hui. Ce sera  sur la jetée  avant Corinthe.

Mercredi 4 avril : 153 km - 5 708 km - LE PIREE
Ce matin nous retournons au canal de Corinthe, repassons le pont le plus bas qui n'est pas un pont levant mais un pont submersible, puis nous montons au point haut qui domine le canal. Quelques bateaux passent, tirés par un remorqueur. A l'autre bout du canal le pont submersible a été supprimé.
Encore un tour vers le pont submersible qui est abaissé et que nous aurons le plaisir de voir remonter des flots.
grece115   grece112grece114   grece113
Etape tranquille après le bord de mer puis la montagne jusqu'au Pirée.
Bivouac sur un parking sécurisé en ville.

Jeudi 5 avril : ATHENES
Grande journée de visite d'ATHENES.
Nous empruntons le moyen de transport que nous aimons beaucoup dans tous les pays visités, le métro.
Nous nous arrêtons avant l'Acropole et montons à pied jusqu'à l'entrée du site. La queue pour les tickets s'étire sur 45 mn. ...
Ensuite les sites s'enchaînent : la porte Beulé, les Propylées, le temple d'Athéna Niké, le Parthénon, l'Erechtéion avec ses caryatides (leurs moulages).
Nous descendons en passant par l'odéon d'Hérode Atticus pour aller au théâtre de Dionysos en passant par les rares vestiges de l'Asklipion. Pour tous ces sites reportez-vous à votre guide de voyage préféré !
Le musée de l'Acropole est un trapèze de verre de 25 000 m2, dont une salle de 3 200 m2 est consacrée au Parthénon. Ce musée est très riche en statues, frontons, chevaux, les caryatides, ... et une merveille d'organisation et de conception.
La relève de la  garde des evzones dure un long moment. C'est très original.
Deux musées : le musée Bénaki d'Art Islamique et le musée d'Art Cycladique terminent cette journée. Ouf !
grece116
grece117   grece119grece118   grece120

Vendredi 6 avril
: ATHENES
Mauvaise surprise aujourd'hui, nous sommes vendredi saint et les sites ouvrent de midi à 17 heures. Changement de programme !
D'abord un café grec servi dans une petite casserole en cuivre et accompagné d'un croissant ... et une balade dans les rues pour découvrir des fresques murales.
grece121   grece122grece123   grece124
Dès l'ouverture nous visitons le musée archéologique qui est une merveille. Parmi les pièces les plus connues il y a le masque en or d'Agamemnon trouvé à Mycènes, la statue en bronze de Poséidon, le cheval et le jockey de l'Artémision, la sculpture monumentale d'un kouros, des tablettes en argile, des statuettes cycladiques, des sculptures en bronze, des stèles votives, des colliers de perles, des icônes miniatures, des fresques retrouvées à Santorin, des poteries, des bijoux en or et en argent, ...
grece125   grece126
grece129   grece130   grece131   grece132
Déjeuner sur le pouce d'un sublime giros sur la place Omonia.
Nous allons ensuite au cimetière des Céramiques. Les pierres tombales de riches citoyens de l'Antiquité rivalisent de grandeur. Un musée complète la visite.
Après la visite de l'Agora nous parcourons les rues piétonnes environnantes qui sont bondés d'échoppes, de bars, de restos et de petits commerces.
Une plongée dans la foule qui nous change de nos journées calmes du Péloponnèse, mais c'est bien agréable.
Retour à notre bivouac du Pirée.

Samedi 7 avril : 120 km - 5 828 km - PORTO RAFTI
Dernière visite à ATHENES. Ce matin les Halles avec les allées qui débordent d'agneaux sacrifiés pour la Paques orthodoxe. Les acheteurs repartent avec un agneau sur l'épaule emballé dans grand un sac plastique. Plus loin ce sont les poissonniers, les marchands de fruits et légumes puis les épices et fruits secs.
Un dernier petit tour dans les rues piétonnes et nous regagnons notre point de parking. Au moment du départ, Marie la très sympathique gérant m'offre des fleurs.
Nous quittons Athènes et suivons la côte jusqu'au cap Sounion (fermé ... il est plus de 15 h.) pour remonter vers le nord. La côte de couleur ocre est très découpée
grece133   grece134
Bivouac au bord d'une plage.

Dimanche 8 Avril : 216 km - 6 044 km - TOLO
Nuit mouvementée ! A partir de 11 h. on a eu droit aux pétards et en même temps aux chants religieux diffusés par haut-parleur ! Une foule impressionnante a convergé vers la petite église. C'était la veillée pascale. Vers 1 h. du matin tout le monde est parti avec son cierge allumé ... y compris dans les voitures.
Aux pétards se sont ajoutés les feux d'artifice et les feux de bengale. Quant aux chants religieux ils ont duré jusqu'à 3 h. du matin bien passées.
Nous avons fait la route jusqu'au sud de Nauplie, à Tolo où nous avons retrouvé Claire, Yann, Antoine et Ariane qui vont passer une semaine de vacances ici.
grece135   grece136

Lundi 9 avril : 23 km - 6 067 km - NAUPLIE
La ville de NAUPLIE est très animée aujourd'hui lundi de Pâques pour les grecs. Nous commençons par monter au fort Palamède (+ de 850 marches), citadelle qui domine la ville du haut de ses 216 m. Il en reste des murailles et des bastions bien conservés. Et surtout la vue de là-haut est superbe.
Les rues piétonnières sont très agréables et je profite de Claire et d'Ariane pour visiter les boutiques !
Belle journée de visite et de balade en famille.
Bivouac à TOLO.
grece137
grece138   grece139

Mardi 10 avril : 222 km - 6 289 km - EPIDAURE village
Journée de visite d'EPIDAURE. Le théâtre dont la construction a débuté au 4ème s. avant JC. est un site exceptionnel, très bien conservé et ouvert sur un paysage superbe. Acoustiquement il est extraordinaire. Une personne qui parle du centre de la scène est entendue à chaque endroit du premier gradin jusqu'au dernier.  Nous le parcourons un grand moment et nous perdons ensuite sur le site qui est en fait le  premier  "hôpital" de l'Antiquité. Asclépios (Esculape) hérita de la connaissance des plantes médicinales et même du pouvoir de réssusciter des humains. Mais là ce n'est pas la même chose, le site est dévasté et il faut beaucoup d'imagination pour imaginer ce qu'il devait être.
grece140
grece142   grece141
Après la visite nous partons vers le sud pour un tour de cette péninsule.
Bivouac au village de pêcheurs d'Epidaure.

Mercredi 11 avril : 101 km - 6 390 km - VIVARI
Le rendez-vous est à MYCENES, sur le site qui fut le théâtre de nombreuses tragédies grecques, mais aussi une cité de peintres, d'orfèvres et d'architectes remarquables.
grece149   grece150
grece143
La porte des Lionnes commandait l'entrée de la ville. Elle est surmontée d'un triangle de décharge sculpté de 2 lionnes. Le site comporte des greniers, des tombes royales entourées d'un double dallage vertical, quelques vestiges du palais et tout au bout une citerne.
grece144   grece145
Le trésor d'Atrée à quelques centaines de mètres est un tombeau royal datant de 1 300 av. JC. Une allée conduit à une porte monumentale dont le linteau pèse 120 tonnes ! La salle intérieure de 14,50 m de diamètre et de 13,20 m de hauteur est formée de rangées de pierres superbement assemblées.
grece146   grece147
Un petit tour sur le site de TIRYNTHE complète cette visite. L'ouvrage est entouré de murs que la légende attribue aux Cyclopes et ressemble beaucoup au site de MYCENES.
Bivouac de rêve dans un petit port de pêche les pieds presque dans l'eau ...

Jeudi 12 avril : 18 km - 6 408 km - VIVARI
Journée cool dans ce bel endroit. Le temps s'écoule tranquillement. Déjeuner dans une taverne sur le port, repas excellent et cadre original et raffiné.
Nous passons la soirée avec nos enfants qui repartent demain.

Vendredi 13 avril : 302 km - 6 710 km - ANTIKIRA
Cette région est le pays des orangers - ils sont en fleurs et embaument de leur parfum suave - et des oliviers
Ce matin visite de NEMEA. Le temple de Zeus est en cours de restauration. On peut voir également les vestiges des thermes et de l'autre côté de la route le stade accueillait les jeux tous les 4 ans. Cette coutume a été remise à l'ordre du jour depuis quelques années.
grece151   grece152
Ce sera ensuite une journée étape qui nous conduira près d'Ossios Loukas pour la visite de demain.
Petite anecdote : nous prenons un pont sous l'autoroute et à la sortie Bernard tourne sans hésiter à droite ... oups ... sens interdit et nous voilà en face d'une voiture de la police, pour nous warning et marche arrière et la plus grande indifférence des policiers. C'est ça la Grèce !
Et une fois encore un bon bivouac près d'un port et au pied d'une petite chapelle.
grece153

Samedi 14 avril : 90 km - 6 800 km - ITEA
Grande journée de visites aujourd'hui.
En premier le monastère d'OSSIOS LOUKAS qui est inscrit au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO. Il abrite 2 églises, la plus petite date du 10ème siècle et est dédiée à la Vierge Marie. La plus grande est richement décorée de superbes mosaïques. La  coupole qui la coiffe mesure 9 mètres de diamètre. L'ensemble est remarquable et nous déambulons un long moment sur ce site. Une petite fille va être baptisée et la table traditionnelle est prête.
grece154
grece162   grece161
grece160   grece163
Nous allons ensuite à DELPHES. La légende raconte que Zeus situa ici le nombril du monde. L'endroit est très bien choisi, la colline couverte d'oliviers descend jusqu'à la mer. C'est l'école française d'archéologie d'Athènes qui a aidé à la restauration des monuments du site avec le financement de la France.
grece155   grece156grece157   grece164
La Tholos est le sanctuaire d'Athena Pronaïa. Elle a été construite vers 390 av.JC et son diamètre est de 13.50 m.
grece158
Bivouac au bord de la mer, dans une station balnéaire.

Dimanche 15 avril : 238 km - 7 038 km - PLATANIA
Journée étape. Nous changeons de région et quittons les oliviers. Les routes sont en très bon état toujours mais les virages se suivent  sur ces routes de montagne. Nous arrivons à VOLOS, grande ville du PELION et trouvons un bivouac peu après, encore au bord de l'eau.

Lundi 16 avril : 153 km - 7 191 km - SIPIAS
Le temps est maussade et c'est dommage pour la visite de cette région où les paysages sont le principal intérêt.
Le village de MAKRINITSA est  à 600 m. d'altitude. Les rues pavées mènent à une place ombragée de platanes. Une fontaine turque et une chapelle en occupent une partie. Les maisons sont en pierres avec de superbes toits de lauze.
grece165   grece166grece167   grece168
Nous continuons les routes de montagne par le petit village de Zagora à 1 300 m. puis descendons en bord de mer et ferons plusieurs fois ces montées et descentes avec de très (ou trop) virages en épingle à cheveux. C'est un paysage d'arbres fruitiers essentiellement de pommiers et de pêchers, de chènes verts avec même quelques houx couverts de boules rouges.
grece169   grece170
On redescend sur la côte ouest et trouvons un superbe bivouac près d'un village de pêcheurs.

Mardi 17 avril : 46 km - 7 237 km - AGIA KIRIAKI
Beau soleil aujourd'hui et c'est super !
On continue notre descente du Pélion avec un arrêt à TRIKERI, village perché sur un promontoire avec des rues pavées très pentues, quelques chapelles et toujours peu d'habitants en ce moment.
Descente sur AGIA KIRIAKI où nous arrivons en début d'après-midi et où nous resterons à bricoler, lessiver (le camion et le linge), bouquiner, buller ... c'est trop dur !
Bivouac sur le parking à l'entrée du village interdit aux véhicules.
grece171grece172   grece173grece174   grece175

Mercredi 18 avril : 97 km - 7 334 km - PLATANADIA
Remontée du Pélion et arrêt à MILLIES. Le musée régional n'est ni ouvert ni fermé ... et nous ne voyons pas grand'chose. Par contre la bibliothèque est impressionnante. Elle contenait 10 000 livres dont certains imprimés entre 1 497 et 1 899. En 1 821 les turcs en brûlèrent une partie et en 1 943 les allemands en brûlèrent encore beaucoup. Il en reste 1 658 dont tous les volumes de l'encyclopédie de Diderot ...
VYZITSA possède de superbes maisons de maître à 3 niveaux qui sont caractéristiques du Pélion, une place ombragée de platanes, une fontaine et une église ... fermée ! La même chose quelques kilomètres plus loin à PINATAKES ...
Même bivouac que dimanche.
grece176   grece177grece178   grece179grece180   grece181

Jeudi 19 avril : 195 km - 7529 km - METEORES
Nous quittons le bord de mer après une visite au musée archéologique de VOLOS. Musée très agréable à visiter dont le thème est "voir et toucher".
Des bijoux, très modernes d'aspect, datent du 4ème s. avant JC.
grece182   grece183
Puis la route nous emmène dans les METEORES. Un petit tour de reconnaissance et nous bivouaquons devant le monastère de Varlaam, comme en 2013 !

Vendredi 20 avril : 141 km - 7 670 km - IOANINA
Quelle chance d'être dans un environnement aussi magique et petit déjeuner face aux monastères.
Les bus arrivent pour la visite du Grand Météore et nous en comptons rapidement plus de 10 (ils seront + de 20 vers 10 h.30). Nous choisissons de visiter le monastère Roussanou puis Agia Triada, Agios Stephanos et Agios Nikolaos (fermé le vendredi, dommage).
Nous revenons vers le grand Météore qui est quasiment désert entre midi et 13 h.
Entre temps nous avons la bonne surprise de croiser 3 équipages en route pour les pays en stan dont 2 qui sont de notre association CCRSM. Alors nous passons un bon moment à discuter et c'est un très bon moment.
grece196grece197   grece198grece199   grece200grece201   grece202
Nous allons jusqu'à IOANINA où nous bivouaquerons sur le même parking qu'à l'aller.

Samedi 21 avril : 122 km - 7 792 km -IGOUMENITSA
Nous quittons cette ville très animée en faisant le tour de la citadelle et prenons une petite route pour rejoindre IGOUMENITSA. Direction le bureau des ferries et nous avons la chance de pouvoir partir aujourd'hui même en open-deck. Nous ne voulions surtout pas voyager dans une cabine, le mauvais souvenir de la traversée depuis l'Amérique du sud est encore trop présent
Nous passons cette dernière journée grecque au port de PLATARIA, petit port de plaisance très tranquille.
Et c'est l'embarquement au milieu de la nuit sur un super-fast. Le ballet des camions toujours aussi millimétré est impressionnant.
grece203

retour haut de page
retour à l'accueil